Please note this website requires cookies in order to function correctly. They do not store any specific information about you personally.
You may delete and block all cookies from this site, but parts of the site may not work. To find out more about cookies on this website, see our Privacy Statement.




Choose your Country

Get Started

Pourquoi la génétique LIC?

Pourquoi la génétique LIC?De nombreux pays et systèmes agricoles dans le monde bénéficient de la fiabilité de LIC en matière de reproduction.

Ces équipes de taureaux d’élite s’appuient sur plus de 100 ans de reproduction dans les systèmes basés sur les pâturages.

Elles sont appuyées par des programmes de recherche et de développement de classe internationale et validées par des centaines de troupeaux commerciaux dans l’un des systèmes de reproduction à l’épreuve les plus importants et les plus efficaces au monde.

Nos activités sont axées sur la reproduction de taureaux dont les filles ont un taux de conversion de l’alimentation en profit efficace.

Voici pourquoi vous pouvez utiliser notre génétique en toute confiance :

Les vaches nées des taureaux reproducteurs LIC ont un intervalle de vêlage moyen de 370 jours, et plus de 50 % des vaches sont gestantes dès la première insémination artificielle.La fertilité des vaches est un problème majeur auquel sont confrontés les producteurs laitiers partout dans le monde. Les agriculteurs du monde entier signalent des difficultés à rendre nouveaux gestants des animaux au mérite génétique élevé.

En raison du système saisonnier néozélandais, il est essentiel que les vaches se retrouvent une nouvelle fois gestantes pendant une fenêtre de huit semaines, à la même période chaque année. Ceci a permis une sélection indirecte des taurillons pour leur fertilité depuis plus de 50 ans.

Les vaches nées des taureaux reproducteurs LIC ont un intervalle de vêlage moyen de 370 jours, et plus de 50 % des vaches sont gestantes dès la première insémination artificielle.

La sélection indirecte pour la longévité est une composante inhérente du système de production saisonnier à faible coût de Nouvelle-Zélande. L’intégration des valeurs de longévité de l’élevage souligne l’importance de l’influence de cette sélection sur la population domestique de vaches laitières de Nouvelle-Zélande. Une vache néozélandaise connait en moyenne 5 périodes de lactation.

Les producteurs laitiers néozélandais ont en général plus de 300 vaches qui doivent vêler au cours d’une période de huit semaines. Il est évidemment essentiel de limiter les difficultés de vêlage.

Il est rare qu’un agriculteur néozélandais doive aider une vache à vêler. Ceci est dû au fait que la Nouvelle-Zélande a créé des générations de taureaux donnant des vaches à vêlage facile.

Nouvelle-Zélande ont été engendrées pour leur comportement de broutage agressifAvec pas ou peu d’alimentation supplémentaire disponible et un fourrage parfois limité, les vaches de Nouvelle-Zélande ont été engendrées pour leur comportement de broutage agressif.

Des essais comparant la performance des vaches de Nouvelle-Zélande à des souches internationales ont montré que les vaches néozélandaises obtiennent également de bonnes performances dans les environnements de RTM.

Les producteurs agricoles n’ont bénéficié d’aucune subvention depuis 1986. Ceci, associé à des prix du lait parmi les plus bas au monde, a conduit les agriculteurs à poursuivre des objectifs d’efficacité impitoyables, à la fois dans leurs systèmes de production et leur génétique.

LIC a joué un rôle majeur dans le développement des objectifs et des outils de sélection qui encouragent une large utilisation des facteurs génétiques les plus rentables dans la plupart des systèmes de productions laitières.

Force et fonctionPresque toutes les vaches laitières néozélandaises passent l’ensemble de leur vie à l’extérieur et parcourent de longues distances jusqu’au poste de traite. 

Des membres robustes et d’excellents pieds sont donc essentiels pour s’assurer qu’elles peuvent suivre leurs camarades de troupeau. 

Les mamelles doivent absolument être bien développées et fortement soutenues pour supporter ces conditions rigoureuses. 

Ces caractéristiques revêtent une grande importance dans le processus de sélection de LIC. 

En moyenne, un exploitant laitier néozélandais doit traire plus de 400 vaches sur environ 144 hectares de terre, avec une main-d'œuvre agricole limitée.

Il est essentiel que les vaches adoptent rapidement leur routine de traite, aient un caractère doux et se montrent rapides au poste de traite

KiwicrossLIC a très tôt reconnu les écueils que représente une approche déséquilibrée de la reproduction et a donc développé une gamme unique de croisements génétiques dans les races Prim’Holstein, Jersiaise et Ayrshire.

Les taureaux reproducteurs KiwiCross de LIC utilisent la vigueur permise par le croisement et un fort mérite génétique grâce à la Valeur de élevage (VE). 

Toute notre activité s’articule autour de la vision de LIC consistant à « améliorer la prospérité et la productivité de nos agriculteurs ».

Le résultat est indiscutable : en zone de pâturage, le bétail issu de la reproduction LIC se classe parmi les plus rentables au monde.